Micro paiement : comment améliorer vos performances ?

Comme nous avons pu le voir dans notre précédent article “5 choses importantes à savoir sur le micro paiement”, le micro paiement recouvre différentes formes. Encore faut-il savoir celle(s) qui vous correspond(ent) le mieux et comment les mettre en place de façon efficace.
Dans ce nouvel article, nous vous donnons quelques bonnes pratiques à suivre pour une stratégie de micro paiement qui paie !

Évaluez votre marché potentiel

En premier lieu, demandez-vous qui est votre cible et quel est son potentiel :

  • Combien de vos clients sont prêts à utiliser cette solution de paiement ?
  • Parmi eux, quel est le pourcentage de clients qui l’utilise déjà régulièrement ?
  • Cette option de paiement conviendrait-elle à tout ou partie de votre cible ?

Les réponses à ces questions vous permettront de dresser un état des lieux et ainsi de savoir d’où vous partez.

Vos clients connaissent-ils bien ce mode de paiement ? Devrez-vous faire de la communication autour pour qu’elle soit complètement adoptée de votre clientèle ?

Définissez la forme de votre micro paiement

Vous allez devoir faire des choix dans la mise en oeuvre de votre micro paiement. Mais cela ne signifie pas que vous ne devez retenir qu’une seule solution de paiement. Bien au contraire !
Juxtaposer les solutions de paiement (en nombre raisonnable cependant) et ainsi élargir les options de paiement, permet d’augmenter le chiffre d’affaires.

Pour bien déterminer quels sont les modes de paiement les mieux adaptés à votre marché et à votre cible, vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Quels sont les montants à facturer ?
  • Quelles sont les modalités tarifaires à mettre en oeuvre ? (acte, abonnement)
  • Quels sont les terminaux qui pourront être utilisés ? (mobile, fixe)
  • Quelle est la souplesse tarifaire offerte ? (Peut-on fixer librement les prix ? La question se pose particulièrement lorsqu’il s’agit de dons à des associations par exemple)
  • Faut-il fixer un minimum de facturation ?

Découvrez nos solutions de micro paiement >>

Optimisez votre parcours client

On ne le répète jamais assez : le parcours client est un élément fondamental de votre réussite.
Si vous souhaitez que votre clientèle convertisse (c’est-à-dire le pourcentage de clients qui franchissent toutes les étapes du paiement jusqu’au règlement final) et soit fidèle à votre service, vous ne pouvez pas faire l’économie d’une réflexion sur le parcours client.

Le parcours client du micro paiement est composé de :
L’inscription
Cette étape est optionnelle. Il arrive que certains services demandent une inscription avant d’aller plus loin (tels que iTunes, Paypal, etc.)
Si vous choisissez de mettre en place cette première étape, nous vous conseillons de mener un A / B test afin de mesurer son impact.
En effet, cette inscription préalable peut freiner une partie de votre clientèle.

L’indication des prix
Cette étape est primordiale. La transaction et son montant doivent être clairs aux yeux du client avant de lui demander d’engager son paiement.

La relance client pour fidéliser
Pensez à prolonger la relation avec votre client à la suite de cette première transaction. Pour cela, vous pouvez lui attribuer automatiquement un identifiant qui permettra à votre client de s’identifier plus facilement les prochaines fois et qui vous permettra de conserver un historique de ses achats et de le relancer.

Mesurez correctement la performance

Trop souvent nous rencontrons des clients évaluant la performance du micro paiement uniquement par le prisme du taux de reversement.
Si bien sûr, il est un chiffre important, il y en a d’autres, au moins tout aussi importants.

Par exemple, quel est le pourcentage de vos visiteurs équipés et prêts à utiliser cette solution ? Sur ce parc adressable, quel est le taux de transformation ? Quel est le taux d’abandon ? Sur le chiffre d’affaires généré par le biais du micro paiement, combien vous revient lorsque les frais ont été déduits ?

Pour illustrer ce calcul, prenons l’exemple d’un site disposant chaque mois de 1 000 visiteurs dont 60% sont disposés à appeler un numéro surtaxé ou à envoyer un SMS.
Cela signifie que sur 1 000 clients, 600 sont susceptibles de payer avec cette solution.

Sur la base d’un taux de transformation observé lorsque le client est en phase de transaction (fixons le ici à 85%) on obtient 510 transactions abouties.

En prenant le taux (ici 70%) conservé par l’éditeur pour une transaction de 1€, déduction faite de la part revenant à la solution de paiement, on obtient un CA éditeur de 357€.
Admettons que l’on ait 3% d’impayés (dans le cas d’un paiement non garanti), on obtient alors 346€ de CA net pour l’éditeur :

De nombreux leviers permettent d’améliorer les performances de votre micro paiement : qu’ils soient structurels, communicationnels ou liés à l’expérience utilisateur.
Pour évaluer quels sont vos points d’amélioration, nous vous recommandons vivement d’effectuer différents tests : votre service performe-t-il mieux lorsqu’il y a une inscription préalable ? Votre service permet-il de mettre en place un système d’abonnement plutôt qu’un coût par acte ? Drainez-vous suffisamment de trafic ?

Besoin de conseil dans la mise en place de votre micro paiement ?

Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *