La téléphonie en Union européenne : un plafonnement probable des prix des appels entre les pays

Vers un appel à 19 centimes par minute :

Selon un accord préliminaire,  le coût des appels entre les pays européens sera désormais plafonné à 19 centimes  par minute.  Aussi, le prix de l’envoi  d’un SMS serait à 6 centimes.

Un pré-accord qui a été établi mais qui devra encore être accepté d’une manière définitive par les 28 Etats membres et le Parlement européen. Effectivement, dans le cadre d’un accord provisoire, le coût des émissions d’appels entre les Etats membres ne pourra pas excéder 19 centimes par minute. L’accord a été conclu dans la nuit  mardi à mercredi sur une loi qui s’appliquera d’ici un an c’est-à-dire à partir du 15 mai 2019.

En 2017, malgré la suppression des frais d’itinérance, les surcoûts des appels téléphoniques à l’étranger, de l’envoi des SMS ou de l’utilisation de l’internet mobile, le problème des appels passés depuis son pays d’origine de l’abonné vers un autre pays du continent persistait toujours.

Le mécontentement des opérateurs de téléphonie mobile :

Le plafonnement du coût des appels entre pays de l’Union européen profitera aux 500 millions de citoyens.  Cependant, cette mesure a été fortement critiquée par les opérateurs tels qu’Orange ou Deutsche Telekom,…Les tarifs sont beaucoup plus inférieurs à ceux pratiqués en 2016. Pourtant, les grands opérateurs, la Commission européenne ainsi que certains Etats ne pensent pas profiter de cette évolution. Aussi, nombreuses sont les opérateurs européens qui pensent que c’est une décision permettant  à L’UE de contourner l’idée de mettre en place des moyens plus importants  rendant faciles les innovations  de haute technologie.

D’autres considèrent que le fait de limiter le coût des appels est inutile étant donné que les consommateurs sont en mesure d’émettre des appels gratuitement via Skype, Viber et Whatsapp. Mais comme il a été stipulé auparavant, avant d’être mise en application en 2019, cet accord préliminaire devra encore être consenti par tous les Etats membres européens et le Parlement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *